Critiques de livres

Chronique | Yes No Maybe so par Becky Albertalli & Aisha Saeed

“I wish I knew why some people keep holding hands and why some people stop.”

Becky Albertalli & Aisha Saeed • Balzer + Bray • Contemporain/Romance • 448 pages

Synopsis

YES
Jamie Goldberg is cool with volunteering for his local state senate candidate—as long as he’s behind the scenes. When it comes to speaking to strangers (or, let’s face it, speaking at all to almost anyone), Jamie’s a choke artist. There’s no way he’d ever knock on doors to ask people for their votes…until he meets Maya.

NO
Maya Rehman’s having the worst Ramadan ever. Her best friend is too busy to hang out, her summer trip is canceled, and now her parents are separating. Why her mother thinks the solution to her problems is political canvassing—with some awkward dude she hardly knows—is beyond her.

MAYBE SO
Going door to door isn’t exactly glamorous, but maybeit’s not the worst thing in the world. After all, the polls are getting closer—and so are Maya and Jamie. Mastering local activism is one thing. Navigating the cross-cultural romance of the century is another thing entirely.

Mon avis

Je suis présentement en train de lire tous les romans de Becky Albertalli que je n’avais pas lu encore et celui-ci est devenu disponible assez rapidement sur Libby. N’ayant jamais été déçu par un de ses romans, je l’ai pris sans réellement savoir de quoi l’histoire parlait. Et spoiler alert, ce roman a été un coup de cœur.

Tout d’abord, on retrouve Jamie et Maya dans une histoire avec une narration alternée et je pense que vous le savez depuis le temps, mais j’aime ce genre de narration. Cela permet de bien faire avancer l’histoire tout en ayant une bonne idée de ce qui se passe dans la tête des personnages principaux. Surtout que j’ai adoré ces deux personnages là. Jamie est un adolescent juif tout ce qui a de plus adorable. Ouvertement gentil, mais super gêné. Il se rabaisse constamment en se disant qu’il n’est qu’un raté. Par contre, impressionnante évolution du personnage de ce point de vue là. D’ailleurs je crois bien que c’est cette évolution qui m’a le plus plu dans le personnage de Jamie. Même si, soyons honnête, je lui aurais fait un câlin a bien des moments dans l’histoires. J’ai vraiment adoré sa relation avec sa petite sœur Sophie. Ça fait plaisir de lire un roman où les frères et sœurs ne se détestent pas. J’ai bien aimé Maya aussi, qui de son côté à élargit ses horizons. Son évolution était peut-être moins flagrante, mais elle y était également. Contrairement à Jamie, Maya n’est pas juive, mais bien musulmane. J’ai vraiment apprécié que les deux auteures nous parle de ces deux religions. On en apprend un petit peu plus sur le ramadan et bat mitzvah tout en sachant très bien que ces informations sont exacts puisque les deux auteures sont respectivement juive et musulmane.

Ce qui m’a le plus plu dans ce roman c’est à quel point il est politique. J’ai un intérêt de plus en plus important pour la politique depuis les dernières années, mais j’ai toujours eu du mal à comprendre la politique américaine, que je trouve particulièrement compliquée. Par contre, j’ai trouvé ça clair quand c’était expliqué dans le roman et j’ai trouvé ça vraiment intéressant. Si c’est un sujet qui vous plaît autant qu’à moi ou tout simplement si vous voulez en apprendre un peu plus là-dessus, ce roman est parfait. Surtout qu’il est très actuel, puisqu’il parle de l’élection de Trump en 2016, ainsi que d’une loi raciste qui a réellement été votée en Georgie (là où les deux auteures habitent). Ce roman ouvre également les yeux sur des sujets sérieux comme le victim blaming, l’islamophobie (racisme orienté vers les musulmans) et l’antisémitisme (racisme orienté vers les juifs). Pour les gens qui ne sont pas touché par cela, cela aide beaucoup à voir ce qui st approprié de dire ou non et ça donne une idée de ce que ces personnes peuvent vivre au quotidien. Et puis, si ça peut créer une petite étincelle d’intérêt envers la politique, c’est parfait. Avec l’absence de cours concret sur le sujet, beaucoup ne voit pas la pertinence de voter alors que ce sont eux qui souhaite le changement. Je pense que ça peut être positif sur cet aspect.

Évidemment, ce roman est une romance et je l’ai trouvé adorable. J’aimais beaucoup Jamie comme il était, c’est-à-dire, gêné et gaffeur alors je trouvais ça cute de le voir aller. Mais j’aimais beaucoup Jamie et Maya ensemble, ils se comprenaient beaucoup plus que bien d’autres de leurs amis. Leur relation avance tout doucement, tout d’abord en devenant ami, puis en ayant un intérêt réciproque l’un pour l’autre. D’ailleurs, en terme de romance, j’ai adoré le chapitre 25. Il y a même quelques passages qui m’ont rendu émotive. Évidemment relié à Jamie et à sa prise de parole. Pour cette raison, ce roman est un coup de cœur. Il m’a fait éclater de rire, il m’a rendu les yeux humides, bref il m’a fait vivre des émotions et c’est tout ce qui caractérise un coup de cœur pour moi.

Bonne lecture,
Kat

Note : 5 sur 5.

4 commentaires sur “Chronique | Yes No Maybe so par Becky Albertalli & Aisha Saeed

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s