Critiques de livres

Chronique | The Invisible Life of Addie LaRue par V.E. Schwab

“…it is sad, of course, to forget.
But it is a lonely thing, to be forgotten.
To remember when no one else does.”

V.E. Schwab • Tor Books • Fantasy/Romance • 442 pages

Synopsis

A Life No One Will Remember. A Story You Will Never Forget.

France, 1714: in a moment of desperation, a young woman makes a Faustian bargain to live forever and is cursed to be forgotten by everyone she meets.

Thus begins the extraordinary life of Addie LaRue, and a dazzling adventure that will play out across centuries and continents, across history and art, as a young woman learns how far she will go to leave her mark on the world.

But everything changes when, after nearly 300 years, Addie stumbles across a young man in a hidden bookstore and he remembers her name.

Mon avis

Depuis 1 an maintenant, je vis une histoire d’amour avec V.E. Schwab. Ces romans que je découvre un après l’autre laisse tous une forte impression en moi. Je ne sais pas comment elle peut avoir et développer de si bonnes idées et surtout où elle les trouve. Ces univers sont tous incroyables, ses personnages sont tous attachants tout en étant incroyablement humains. The Invisible Life of Addie LaRue a été un roman dans lequel je suis tombée aveuglément. Je savais seulement que c’était l’histoire d’Addie qui a fait un pacte avec le diable. Est-ce que je m’attendais à tomber tête première dans une romance ? Absolument pas. Mais j’ai adoré cette romance ou devrait plutôt dire ces romances. Parce qu’il n’y en a pas qu’une seule.

“The old gods may be great, but they are neither kind nor merciful. They are fickle, unsteady as moonlight on water, or shadows in a storm. If you insist on calling them, take heed: be careful what you ask for, be willing to pay the price. And no matter how desperate or dire, never pray to the gods that answer after dark.”

Tout d’abord, ce diable dont il est question est plus un dieu ancien que le maître des enfers. Ce personnage est intéressant puisqu’il est une constante à travers cette histoire qui traverse les époques. Lorsque Addie croise le chemin de Henry, un jeune homme qui se souvient d’elle, cela fait 300 ans qu’elle est immortelle. Elle a voyagée, elle a vécu la pauvreté, la guerre, le froid et malgré tout, elle s’extasie devant les nouveautés que ce monde peut lui présenter même après tout ce temps. J’ai trouvé les personnages incroyables. Chacun à sa personnalité propre et on pourrait se les imaginer dans la vrai vie tellement ils sont bien réalisés. Ils ont des qualités, ils ont beaucoup de défauts, des rêves, des faiblesses… on les découvre graduellement tout au long du roman.

Et quel roman ! Grâce à Addie, l’histoire nous fait voyager à travers les époques. En allant du New-York moderne à la France assiégée lors de la seconde guerre mondiale en passant par l’époque des Lumières. Addie a côtoyé bien des personnalités historiques. Il y a beaucoup de travail qui a été mis dans l’écriture de ce roman et ça se sent. Les endroits mentionnés existent, les époques et les personnalités publiques existent également. Et pourtant l’œuvre de fiction inventée par V.E. Schwab s’imbrique parfaitement dans tout ça.

Je mentirais en vous disant que je n’ai rien trouvé de négatif à cette histoire. Le roman avance incroyablement lentement et il n’y a pas vraiment d’action. Mais après avoir terminé le livre, je me dis que ça n’aurait pas pu être réalisé autrement en fait. Un roman court ou une histoire qui avance de péripéties en péripéties n’aurait en rien représenté l’histoire de Addie LaRue. Cette jeune femme à vécue 300 ans, c’est donc normal que son histoire prenne du temps à être racontée. Son histoire n’est d’ailleurs pas linéaire. On passe du présent au passé en passant par différentes époques en fonction de ce qui se déroule dans l’histoire. Cela peut sembler mélangeant, mais en fait pas du tout étant donné qu’au début de chaque chapitre est inscrit l’endroit et l’époque ou cette portion de l’histoire prend place. Et malgré ce va et vient parmi les époques, le 29 juillet revient très souvent puisque c’est une date significative pour Addie.

Bref, encore une fois V.E. Schwab ne me déçoit pas. Et je suis plutôt contente d’avoir encore de ses romans à découvrir.

Bnne lecture,
Kat

Note : 5 sur 5.

3 commentaires sur “Chronique | The Invisible Life of Addie LaRue par V.E. Schwab

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s