Critiques de livres

Chronique | You Should See Me in a Crown par Leah Johnson

“When you already feel like everything about you makes you stand out, it just makes more sense to find as many ways to blend in as you can.”

Leah Johnson • Scholastic Press • Romance/Contemporain • 336 pages

Synopsis

Liz Lighty has always believed she’s too black, too poor, too awkward to shine in her small, rich, prom-obsessed midwestern town. But it’s okay — Liz has a plan that will get her out of Campbell, Indiana, forever: attend the uber-elite Pennington College, play in their world-famous orchestra, and become a doctor.

But when the financial aid she was counting on unexpectedly falls through, Liz’s plans come crashing down . . . until she’s reminded of her school’s scholarship for prom king and queen. There’s nothing Liz wants to do less than endure a gauntlet of social media trolls, catty competitors, and humiliating public events, but despite her devastating fear of the spotlight she’s willing to do whatever it takes to get to Pennington.

The only thing that makes it halfway bearable is the new girl in school, Mack. She’s smart, funny, and just as much of an outsider as Liz. But Mack is also in the running for queen. Will falling for the competition keep Liz from her dreams . . . or make them come true?

Mon avis

J’ai vu ce livre passer à de nombreuses reprises dans l’univers du livres anglophones et il m’a tout de suite intrigué. J’avoue ne pas avoir lu plus d’informations que cela donc je me suis plongée dans ce roman en ayant en tête que cela parlait du bal de promo. L’histoire tourne évidemment autour de tout cela, mais elle est tellement plus encore !

On y retrouve Liz une adolescente à la peau noire dans une école à majorité blanche. Contrairement à ses camarades de classe, elle n’est pas fortuné et vie avec ses grands-parents et son petit frère comme son père est parti alors qu’ils étaient encore jeunes et que sa mère est décédée. Elle souffre d’anxiété et suite à des événements étant survenu à l’école primaire, elle essaie le plus possible de s’effacer pour ne pas se faire remarquer. Par dessus tout ça, on apprend qu’elle est lesbienne et que seul sa famille et ses amies sont au courant étant donné la ville et l’école où elle habite. Tout de suite en commençant, on peut donner une note parfaite pour la représentation. Et pas que pour le personnage de Liz, on y parle également de la santé de son petit frère qui malheureusement hérité du même problème de santé (anémie falciforme ou drépanocytose) de leur mère, dont les conséquences ont provoquées sont décès.

Cette histoire parle du bal de fin d’année et comme toutes bonnes histoires de bal de fin d’année américaine. C’est légèrement over the top. Dans ce cas-ci, on y retrouve une compétition s’étalant sur 5 semaines durant laquelle les participants sont évalués sur leurs notes et leur implication au travail en plus de tenir en compte une portion de popularité. Liz est loin d’être la reine typique, populaire, riche, etc. Mais elle a définitivement besoin de gagner pour obtenir le prix en argent pour pouvoir s’inscrire à l’université. S’en suit donc son parcours parfois difficile mais au combien enrichissant tout au long de ses semaines. Même si je ne suis pas certain qu’un tel concept existe pour vrai, j’ai trouvé cela très intéressant et divertissant. J’ai d’ailleurs apprécié le parcours de Liz et je l’ai un peu vu comme une ode aux outcasts et ça fait du bien.

On retrouve évidemment les clichés liés au bal de promo américain avec la fille riche et populaire qui essaie de saboter les efforts de son ennemi ainsi que les coup bas qui s’en suivent, mais j’ai aimé comment l’acceptation et l’ouverture d’esprit était présente parmi la majorité des personnages de cette histoire. J’ai aimé qu’on est une aspect santé/maladie très présente mais qui pour une fois ne touche pas le personnage principal. Son frère étant un personnage important dans l’histoire, on a quand même droit à des scènes un peu plus triste lié à sa maladie et j’ai aimé que celles-ci soient le plus réalistes possibles. Autant dans les complications de son problème de santé que les aspects liés à une hospitalisation dans un hôpital pour enfants.

Vous devez probablement commencer à me connaître sur cet aspect, mais j’Adore les références à la culture populaire et cette fois-ci, on est servi ! Ça m’a bien fait rire ce petit rappel de leur site internet de ragots à la Gossip Girl avec leurs hashtags et leurs trends. Ça fait très actuel et j’ai adoré. C’était donc une très bonne lecture. Aviez-vous entendu parler de ce roman ?

Bonne lecture,
Kat

Note : 4 sur 5.

Un commentaire sur “Chronique | You Should See Me in a Crown par Leah Johnson

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s