Critiques de livres

Chronique | Furthermore (Furthermore #1) par Tahereh Mafi

“Why must you look like the rest of us? Why do you have to be the one to change? Change the way we see. Don’t change the way you are.”

Tahereh Mafi • Dutton Books for Young Readers • Fantasy • 406 pages

Synopsis

Alice Alexis Queensmeadow 12 rates three things most important: Mother, who wouldn’t miss her; magic and color, which seem to elude her; and Father, who always loved her. Father disappeared from Ferenwood with only a ruler, almost three years ago. But she will have to travel through the mythical, dangerous land of Furthermore, where down can be up, paper is alive, and left can be both right and very, very wrong. Her only companion is Oliver whose own magic is based in lies and deceit. Alice must first find herself—and hold fast to the magic of love in the face of loss.

Mon avis

J’ai acheté ce roman à cause de la couverture. En fait, j’ai pris les deux tomes sans même savoir si ça me plairait. Je connais l’auteure de nom, mais je n’avais jamais lu un de ses romans et pour un challenge, j’ai du lire un roman jeunesse. Et j’ai décidé que ce roman jeunesse serait Furthermore et qu’est-ce que j’ai bien fait ! J’ai adoré mon expérience. J’avais peur que ce soit trop jeunesse et que je n’apprécie pas ma lecture et bien que l’on sente que ce roman soit destiné à un public plus jeune, la façon dont il est écrit fait qu’un adulte peut très bien en apprécier la lecture. La narration n’est pas du tout comme je m’y attendais. On dirait que le narrateur nous raconte l’histoire du personnage d’Alice et qu’il sait donc ce qui se déroulera plusieurs pages plus loin. Cela donnait donc place ça des passages du genre « Alice ne devait pas s’aventurer par là, mais Alice le découvrira par elle-même dans quelques moments ». Je conçois que ça puisse ne pas plaire aux gens, mais j’ai personnellement adoré. Ça me faisait sourire.

J’ai vraiment aimé cet univers. Ferenwood est une ville ou la magie est représentée par la couleur. Plus une personne est vibrante de couleur, plus elle est puissante. Tout est beau, tout est coloré et la vie y est paisible et belle. Mais Alice, ne rentre pas complètement dans le moule puisqu’elle est née aussi blanche que du lait. Les autres habitants assument donc qu’elle n’a aucune magie ce qui la met de côté. Elle n’a donc pas d’amis et se sent peu aimer par sa famille depuis la disparition de son père. J’ai trouvé le personnage d’Alice aussi adorable qu’agaçant. Je l’ai même trouvé stupide par occasion. Et puis je me suis rappelée que je lisais son histoire avec un regard d’adulte et qu’elle n’avait que 12 ans et c’est tout de suite mieux passé par la suite. Tout au long de son aventure au sein de Futhermore, Alice croisera le chemin de biens des individus étranges allant du Temps aux renards en papier. Tellement que ça m’a beaucoup fait penser à Alice au pays des merveilles. Je pense que si Alice au pays des merveilles est une histoire que vous avez aimé, Furthermore pourrait potentiellement vous plaire tout en gardant en tête que ce n’est évidemment pas la même histoire.

Je trouve qu’il y avait beaucoup de belles réflexions tout au long de ce roman. Il donnait une bonne morale et je pense que cela pourrait être très bénéfique pour les jeunes. C’était des morales du genre que la différence de fait pas de toi un moins que rien, cela fait de toi une personne exceptionnelle, des réflexions encourageant les jeunes à réfléchir. Mon côté adulte a vraiment adoré toutes ces belles réflexions. En voici quelques uns juste pour vous.

“Studies have shown that thinking and wondering lead to thoughtful decision-making. It’s an epidemic.”

“She’d decided long ago that life was a long journey. She would be strong and she would be weak, and both would be okay.”

Bref, j’ai trouvé cette histoire mignonne et agréable à lire. C’était rigolo (surtout les titres des différentes sections, je pense que ce sont ceux-ci qui m’ont le plus faire rire durant ma lecture) et ça se lit vraiment bien. L’histoire se déroule plutôt rapidement, mais pas trop. Il y a des rebondissements, etc. Je vais évidemment lire le tome 2 de cette série, mais je suis vraiment tentée par les autres romans de l’auteure également. Et honnêtement, j’espère tellement qu’ils adapteront ce roman en film ! L’histoire est aussi colorée que la couverture du livre et je trouve que ça ferait un excellent divertissement à regarder ! En tout cas, moi je le regarderais.

Bonne lecture,
Kat

Note : 4 sur 5.

Un commentaire sur “Chronique | Furthermore (Furthermore #1) par Tahereh Mafi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s