Critiques de livres

Chronique | The House in the Cerulean Sea par TJ Klune

“Hate is loud, but I think you’ll learn it’s because it’s only a few people shouting, desperate to be heard. You might not ever be able to change their minds, but so long as your remember you’re not alone, you will overcome.”

TJ Klune • Tor Books • Fantastique/LGBTQ • 394 pages

Synopsis

A magical island. A dangerous task. A burning secret.

Linus Baker leads a quiet, solitary life. At forty, he lives in a tiny house with a devious cat and his old records. As a Case Worker at the Department in Charge Of Magical Youth, he spends his days overseeing the well-being of children in government-sanctioned orphanages.

When Linus is unexpectedly summoned by Extremely Upper Management he’s given a curious and highly classified assignment: travel to Marsyas Island Orphanage, where six dangerous children reside: a gnome, a sprite, a wyvern, an unidentifiable green blob, a were-Pomeranian, and the Antichrist. Linus must set aside his fears and determine whether or not they’re likely to bring about the end of days.

But the children aren’t the only secret the island keeps. Their caretaker is the charming and enigmatic Arthur Parnassus, who will do anything to keep his wards safe. As Arthur and Linus grow closer, long-held secrets are exposed, and Linus must make a choice: destroy a home or watch the world burn.

An enchanting story, masterfully told, The House in the Cerulean Sea is about the profound experience of discovering an unlikely family in an unexpected place—and realizing that family is yours

Mon avis

Ce livre. Je vois passer ce livre sur mes réseaux depuis sa sortie et chacun des blogueurs que je suis l’on qualifié de coup de cœur l’un à la suite de l’autre. Je n’avais pas le choix de le mettre sur ma liste de livres à lire et oh que je suis contente de l’avoir lu. Ce livre est une vraie perle. Ce livre c’est du réconfort en 394 pages. Honnêtement, j’aurais du mal à vous trouver un roman qui m’a fait sourire autant que celui-ci. En terminant ce roman, je l’ai même serré contre moi tellement mon cœur était serrée de l’avoir terminé.

Tout d’abord, commençons par discuter de l’écriture incroyable de l’auteur. TJ Klune était un inconnu pour moi et bien que ce soit son 30e (?) livre, c’était mon tout premier. J’ai trouvé sa plume très humoristique (à plusieurs reprises, je n’ai pas pu m’empêcher d’éclater de rire en lisant ses descriptions ou les dialogues) et très juste. Les émotions sont tellement bien véhiculés par ce qu’il écrit qu’on se prend d’attachement dès les premières livres pour les personnages. Quoiqu’au départ il n’y a qu’un personnage. Linus est vraiment hors norme si on fait un tour d’horizon des personnages principaux des romans que j’ai lu au fil des ans. Non seulement c’est un homme, mais c’est un homme de 40 ans. Un personnage très encré dans ses habitudes et les règles qui se voient confronté dans ses croyances par une autre homme de 45 ans, mais surtout une bande d’enfants qui sort de l’ordinaire. Je me suis attachée à chacun d’entre eux dès les premières lignes jusqu’à être touchée et émue par leurs réussites respectives. Les personnages sont tous atypiques, on y croise des personnages humains et des personnages que l’on qualifierait de créatures magiques. Mais j’ai aimé chacun d’entre eux avec une petite préférence pour Théodore qui faisait fondre mon cœur à chaque fois qu’il était présent. Mais une toute petite préférence étant donné à quel point chacun des enfants présents dans cet orphelinat est adorable. Lucy, Phee, Talia, Sal, Chauncey, chacun d’entre eux apportent une énorme part à cette histoire.

Mais je n’ai pas que aimé les personnages de façon individuelle. J’ai également adoré les relations entre eux. J’ai vraiment aimé voir l’amour paternel que Arthur avait envers ses six gamins. J’ai aimé les relations entre chacun d’entres eux, à quel point ils se comprennent tout en étant tellement différents. Ils se protègent les uns les autres et te font bien comprendre que de s’attaquer à un d’entre eux ça équivaut à s’attaquer à la fratrie tout entière. Mais ce que j’ai le plus aimé, c’est comment le personnage de Linus a grandit et a développer des sentiments pour tous ses personnages alors qu’il devrait rester distant. J’ai adoré comment chacun d’entres eux s’est ouvert à lui en si peu de temps et j’ai tellement, mais tellement aimé la relation naissante entre Linus et Arthur.

On entre assez vite dans le vif du sujet. Et bien que cette histoire soit une histoire fantastique, on n’y retrouve pas une quête à proprement dit comme dans les romans fantastiques classiques. En comparaison, ce roman est un long fleuve tranquille, mais c’est ce que j’ai aimé en fait. Parce que ça correspond exactement au type d’histoire recherché. Je n’ai pas eu l’impression qu’il y ait eu de longueurs, les personnages ont amplement le temps de grandir tout au long des pages et j’ai adoré leur évolution à chacun d’entre eux.

J’ai bien aimé les morales véhiculées par l’histoire. On y parle de différence et de peur des autres. Comme quoi la peur est souvent responsable de beaucoup de haine. On y apprend que l’apparence ne fait pas ce qu’on est et que nos origines ne définissent pas qui nous seront plus tard. On y apprend tellement de belles choses que je pense sincèrement que ce roman doit être accessible à beaucoup plus de gens. J’espère sincèrement que ce livre sera un jour traduit dans d’autres langues vu tout ce qu’il m’a fait ressentir.

Si un jour vous êtes à la recherche d’une lecture doudou, d’une lecture qui fait du bien et qui fait sourire, arrêtez vos recherches et prenez ce livre. Vous ne le regretterez pas.

Bonne lecture,
Kat

Note : 5 sur 5.
Pour se le procurer : Les libraires (lien affilié)

4 commentaires sur “Chronique | The House in the Cerulean Sea par TJ Klune

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s