Services presses

Service presse | Abbygaelle (Les Gardiens des portes #1) par Sonia Alain

« De son côté, Abbygaelle était à fleur de peau. Tout son être réagissait avec empressement à cette manifestation virile, et le souffle précipité de Marcus dans son cou l’attisait. Le corps en feu, elle entrouvrit les lèvres dans une invite muette. Ses prunelles s’embrasèrent de passion, rendant la tâche d’autant plus ardue à Marcus. Elle irradiait d’un désir impératif.
-Abby… Tu vas devoir m’aider un peu…
-Et si je ne le souhaite pas ? osa-t-elle demander. »

Sonia Alain • Les Éditions Coup d’œil • Fantastique/Romance • 320 pages

Synopsis

Abbygaelle est en danger. Plusieurs cadavres de jeunes femmes ont été découverts, et tout porte à croire que ces meurtres sont l’oeuvre de Lucurius, un loup-garou sanguinaire. Ce dernier est un envoyé d’Abaddon, l’ange déchu qui tente de s’emparer d’Abbygaelle. Soucieux de la sécurité de sa fille, Hadrien prétend vouloir passer ses vacances d’été dans le Bas-du-Fleuve avec elle. Il souhaite en fait la placer sous la protection de Marcus, le chef du clan des métamorphes qui habite cet endroit.

Cependant, ce voyage n’aura rien du repos tant attendu par Abbygaelle. Sa rencontre avec le clan ne se fera pas sans heurts. En sa présence, elle a la désagréable sensation que quelque chose s’agite au plus profond de son être. Projetée bien malgré elle dans une réalité parallèle, la jeune femme devra faire face à plusieurs phénomènes inexplicables. Sans parler de l’attrait surnaturel qu’elle éprouve envers Marcus. Oscillant entre deux mondes, celui des esprits et le nôtre, elle tentera de survivre envers et contre tout.

Mon avis

Tout d’abord, je tiens à remercier l’auteure pour l’envoi de ce service presse. J’en suis très reconnaissante et ce premier tome a été une agréable surprise. J’ai découvert la plume de l’auteure lors de ma lecture de son roman dans la collection des Contes interdits, à savoir, Le petit chaperon rouge. L’horreur n’étant pas vraiment mon genre de prédilection, ce ne fut pas un succès, mais j’avais vraiment apprécié sa plume. C’est donc avec plaisir que je la retrouve dans ce premier tome de la série Les gardiens des portes. Une série mêlant fantastique, romance et satanisme. Un mélange qui m’a grandement ravie. J’ai particulièrement aimé les portions historiques qu’on l’on peut lire tout au long du récit. Je trouve que ça ajoutait un petit plus à l’histoire et ce qui est merveilleux, c’est que tout a été recherché avec brio.

L’autre aspect qui m’a particulièrement plu, c’est le lieu ou l’histoire prend place. On se retrouve à certains endroits magnifiques du Québec comme le parc national du Bic ou encore le parc national de Forillon. Deux magnifiques parc que j’ai visité pour la première fois de ma vie en septembre dernier. De voir les personnages progressés dans ces lieux m’a rappelé des souvenirs de voyages et j’ai adoré ce sentiment. Mais ce ne sont pas les seuls lieux présentés dans le récit qui m’ont fait cet effet. Mais c’est vraiment la mention de l’Auberge du Mange Grenouille qui m’a fait m’extasier durant ma lecture. J’ai eu l’occasion d’y séjourner une nuit lors de mon voyage en septembre et grâce aux pages de Sonia Alain, j’avais l’impression de me retrouver à nouveau dans cet endroit enchanteur. Sachez donc que les lieux mentionnés sont des lieux existants, vous avez donc un bel itinéraire de voyage dans les pages de ce premier tome de la série Les gardiens des portes.

J’ai trouvé le prologue particulièrement intriguant. J’ai eu aussitôt envie d’en découvrir la suite et je ne me suis pas faite prier. D’ailleurs, l’histoire débute assez rapidement et on en découvre un peu plus sur les mystères entourant les métamorphes au fur et à mesure que l’histoire progresse et que Abby fait elle-même ces découvertes. J’ai trouvé fascinant que ces créatures magiques aient la faculté de se changer en l’animal de leur choix. Ça rend le tout assez différent du « classique » loup-garou, même si dans le cas de Marcus et de Lucurius ça reste une forme plutôt fréquente. Grâce au résumé, je savais qu’il serait mention de dieu déchu, mais je ne pensais pas que l’on retrouverait des scènes de satanisme au courant de l’histoire. J’ai bien aimé cet ajout, j’ai trouvé que ça ajoutait un petit quelque chose de voir autant les deux côtés de l’histoire.

Évidemment, cette histoire n’est pas qu’un roman fantastique et la romance est bien présente. Tout au long des pages, on sent la tension monter entre Abbygaelle et Marcus et ce n’est pas pour me déplaire. J’ai aimé cet aspect slow burn de la romance même si leur attirance se développe assez rapidement en début d’histoire. Elle prend du temps à progresser et cette tension à bien le temps de s’installer avant que tous les deux se laissent allez à des rapprochements. Et qui dit rapprochements dit scènes caliente ! J’ai trouvé le dosage action, découverte et scènes de romances très bien balancé. On ne reste pas sur notre faim autant au niveau de la romance qu’au niveau de l’action et ça a fait mon bonheur.

J’ai bien aimé les personnages également. Je trouvais Marcus mystérieux quoiqu’un peu trop brutal à mon goût, mais cet aspect de sa personnalité est directement expliqué par sa nature. Abby quant a elle est un personnage fort et intelligent. Par contre, il y a certains moments ou je trouvais qu’elle avait grandement manqué de jugements. Mais bon, peut-on lui reprocher d’avoir agis de la sorte dans une situation semblable ? Sans doute pas. J’aurais aimé en apprendre un peu plus sur les différents membres de la meute. Ils sont présents du début à la fin du roman et pourtant j’ai l’impression d’en avoir très peu appris sur eux. C’est la même chose pour Hadrien, le père d’Abby. Ils étaient des personnages importants, mais je les ai trouvé assez superficiel dans l’histoire malheureusement.

Dans tous les cas, j’ai été embarqué dans l’histoire dès les premières pages et j’ai vraiment aimé ma lecture. La suite se retrouvera donc assurément dans ma liste de livres à acheter puisque j’ai particulièrement envie de la découvrir.

Bonne lecture,
Kat

Note : 4 sur 5.
Pour se le procurer : Les libraires (lien affilié), Éditions Coup d’oeil

Un commentaire sur “Service presse | Abbygaelle (Les Gardiens des portes #1) par Sonia Alain

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s