Critiques de livres

Chronique | Daphné (La chronique des Bridgerton #1) par Julia Quinn

« Affirmer que les hommes sont des têtes de mule serait insultant. Pour les mules. »

Julia Quinn • Flammarion Québec • Romance historique • 407 pages

Synopsis

Renié par son père, le duc de Hastings, en raison de son bégaiement, Simon a eu une enfance solitaire. Après de brillantes études, il a bourlingué de par le monde jusqu’à la mort de son père, et c’est désormais porteur d’un titre prestigieux qu’il rentre en Angleterre. Il est aussitôt assailli par une horde de mères prêtes à tout pour marier leurs filles. Mais Simon ne s’intéresse pas aux débutantes. Sauf peut-être à Daphné Bridgerton. Comme Simon, elle voudrait juste qu’on la laisse en paix. Une idée machiavélique naît alors dans l’esprit des deux jeunes gens.

Mon avis

Eh oui ! J’ai succombé moi aussi (vous me direz qu’il était temps puisque j’ai acheté l’intégralité de la série avant même d’en lire le premier tome) ! J’ai succombé à la fièvre Bridgerton et je dois dire que je ne regrette aucunement cette lecture. Je l’ai trouvé divertissante et incroyablement légère. Parfaite pour une petite fin de semaine ou j’étais incroyablement fatiguée. Ça ne demandait pas trop de travail à mon cerveau et ça m’offrait le divertissement nécessaire.

La romance est typiquement le genre littéraire ou j’évite le plus possible de lire des traductions. La majorité du temps, je trouve l’histoire mal traduite, clichée et incroyablement quétaine (ringard pour les non québécois). Cela dit, bien que l’histoire sois clichée, je n’ai pas trouvé que La chronique des Bridgerton était mal traduite. Au contraire même. Je pense que le traducteur à fait un bon travail et que le tout se lit aisément et surtout sans grincer des dents. Pour être tout à fait honnêtement, autant je ne doutais pas vraiment d’aimer cette lecture, autant j’avais peur que ce soit la traduction qui me ruine mon appréciation. Heureusement ça n’a pas été le cas.

De plus, j’ai bien aimé la plume de l’auteure (ou plutôt du traducteur ? Mais normalement, s’il a bien fait son job, il aura respecté le plus possible le style original) que j’ai trouvé plutôt humoristique. Ajoutons à cela une Gossip Girl des années 1800 et le tour est joué. J’ai adoré Lady Whistledown ! On avait un petit passage de sa chronique à chaque début de chapitre (d’ailleurs la citation présente au début de mon article est justement l’un d’eux) et chacun d’eux avait du sens avec les événements passés ou à venir dans le chapitre.

J’ai adoré les personnages (aucune surprise ici puisque j’ai adoré la série) ! J’ai aimé leurs interactions entre eux, autant celles entre Simon et Daphné que celles entre Daphné et sa famille. Et que dire de la répartie de Violet (la mère de Daphné) ! Une bonne partie de ses répliques à elle m’ont fait mourir de rire. J’ai d’ailleurs vraiment aimé que leur relation évolue tout doucement entre les deux, qu’ils deviennent amis avant de devenir un couple. Les premiers moments dans une relation sont décidément mes moments favoris. J’adore lorsque la tension monte. Ce que j’ai bien aimé aussi au-niveau des personnages, c’est le fait que le bégaiement de Simon soit toujours présent dans le livre dans les moments ou il est sous une forte émotion. Dans la série, on apprend qu’il avait ce problème étant petit, mais que c’est dorénavant réglé. Dans le livre, il y a plusieurs passages ou Simon est en colère et ou son bégaiement revient en force. J’ai adoré cette représentation. Je ne crois pas avoir déjà lu un roman avec un personnage principal qui bégaie.

Par contre (eh oui tout ne peux pas être parfait), je n’ai pas trop apprécié la scène de viol. Si vous avez vu la série, vous savez sans doute de quelle scène je parle. Ou peut-être pas en fait. Mais bref, dans le roman, Simon est sous l’emprise de beaucoup d’alcool et consent à une activité conjugale avec Daphné. Celle-ci décide donc d’en profiter pour l’empêcher de se retirer comme il le fait toujours dans le but de tomber enceinte puisque lui ne lui donnera jamais d’enfant volontairement. Par contre, quand Simon se rend compte qu’il ne peut pas se retirer il lui dit « non ». Donc un retrait de consentement à la dite activité conjugale. Non qui n’est pas respecté. Je n’ai pas apprécié cette scène, cela dit, elle ne viendra pas diminuer mon appréciation du roman en général. Je sais que pour quelques lecteurs (surtout sur Goodreads) c’est un big no no. Et sincèrement je peux comprendre pourquoi. Mais je pense qu’il faut remettre le tout en contexte. Le roman a été écrit en 2000, je ne sais pas si la notion du viol était aussi discuté qu’elle ne l’est maintenant. Je sais que les mouvements anti violences sexuelles ont partagés des infographies sur ce qui est considéré comme un viol dans la dernière année, mais je ne sais pas si tout était aussi discuté il y a 21 ans. Sans contredit, on peut dire que cette scène à mal vieillis.

Cela dit, j’ai vraiment apprécié ma lecture. C’était la lecture parfaite pour cette fin de semaine ou je ressemblais plus à une zombie qu’à une humaine et j’ai particulièrement hâte de découvrir la suite puisqu’apparemment, les prochains tomes sont meilleurs (on m’a surtout mentionné le 4e qui tournerait autour du personnage de Colin).

Avez-vous flanché vous aussi ?

Bonne lecture,
Kat

Note : 4 sur 5.
Pour se le procurer : Les libraires

7 commentaires sur “Chronique | Daphné (La chronique des Bridgerton #1) par Julia Quinn

  1. Content de lire que cette mise en bouche soit parvenue à te convaincre. J’ai hâte que du découvres les prochains tomes et je tiens à dire que Colin est l’un des tomes que j’ai le moins apprécier 😉

    PS : J’adore ces couvertures !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s