Critiques de livres

Chronique | A Conjuring of Light (Shades of Magic #3) par V.E. Schwab

“Love and loss,” he said, “are like a ship and the sea. They rise together. The more we love, the more we have to lose. But the only way to avoid loss is to avoid love. And what a sad world that would be.”

V.E. Schwab • Tor Books • Fantasy • 624 pages

Chronique du tome 1

Chronique du tome 2

Synopsis

Witness the fate of beloved heroes – and enemies.

THE BALANCE OF POWER HAS FINALLY TIPPED…
The precarious equilibrium among four Londons has reached its breaking point. Once brimming with the red vivacity of magic, darkness casts a shadow over the Maresh Empire, leaving a space for another London to rise.

WHO WILL CRUMBLE?
Kell – once assumed to be the last surviving Antari – begins to waver under the pressure of competing loyalties. And in the wake of tragedy, can Arnes survive?

WHO WILL RISE?
Lila Bard, once a commonplace – but never common – thief, has survived and flourished through a series of magical trials. But now she must learn to control the magic, before it bleeds her dry. Meanwhile, the disgraced Captain Alucard Emery of the Night Spire collects his crew, attempting a race against time to acquire the impossible.

WHO WILL TAKE CONTROL?
And an ancient enemy returns to claim a crown while a fallen hero tries to save a world in decay.

Mon avis

Quelle tristesse d’avoir terminée cette trilogie. J’adore le travaille de V.E. Schwab, vraiment. Et cette trilogie ne s’en sauve pas. Je l’adore également. Je trouve que les personnages sont riches avec des défauts et des qualités. Ils ont chacun une histoire de vie qui justifie leurs agissements et même si moralement on n’est pas d’accord avec ce qu’ils font on peut tout de même arriver à comprendre le pourquoi du comment. L’univers est incroyable également. J’ai trouvé ça original et surtout simple à comprendre. C’est définitivement un univers dans lequel il me ferait grand plaisir de me replonger éventuellement et ça risque d’arriver puisqu’il y a une trilogie de roman graphique suivant un des personnages mentionnés dans la trilogie originale et croyez-moi, c’est certain que je la lis.

Mais bon, passons à mon avis pour ce tome-ci et non pas pour la trilogie dans son ensemble. Ce troisième volet débute très exactement à la fin du deuxième, donc ça pourrait être intéressant pour un potentiel lecteur d’enchaîner les deux lectures plutôt que d’avoir un délai de pratiquement 1 an comme je l’ai fait. Je me souvenais des événements, mais certains personnages accessoires étaient loin dans ma mémoire. Malgré tout, à chacun des chapitres des personnages principaux on avait un mini rappel discrets des événements donc il était assez simple de se replonger dans le récit. Puis, ça n’aurait pas été logique qu’il y ait un énorme délai entre la fin du tome deux et le début du tome trois vu les événements qui s’y déroulent. Une fois l’histoire bien débuté, ce n’est pas long que je me suis rendue compte que ce 3e tome allait être plus dark que les précédents.

Je ne sais pas si c’est ma mémoire qui me joue des tours, mais il me semble que dans les deux premiers tomes, il n’y avait pas de « flashback ». Mais c’est quelque chose que l’auteure a décidé d’utiliser à quelques reprises dans ce troisième volet. J’ai bien aimé comment ça a été fait car ça nous a permis de découvrir des informations supplémentaires sur les personnages et ça donne vraiment une bonne idée de pourquoi ils agissent comme ils le font. Ce n’est pas un procédé qui a été utilisé si fréquemment que ça d’ailleurs. Mais j’ai aimé en apprendre un peu plus sur des personnages importants mais dont on connaissait très peu d’informations comme Emira et Maxim Maresh, les parents de Rhy.

Les relations continuent de se développer graduellement et tout se fait à un rythme vraiment crédible pour les événements qui s’y déroulent. Et ne pensez pas que votre personnage principal pourrait s’en sortir car il y a une bonne quantité de personnages qui meurent dans ce troisième tome. Et ceux qui s’en sortent… ne s’en sortent pas forcément indemne à 100%. Et ça fait du sens vu les événements qui se déroulent dans ce tome. Ça n’aurait pas été crédible que les personnages s’en sortent sans égratignure et sans changement fondamentaux.

Bref, j’ose pas dire plus d’informations pour ne pas vous spoiler, mais j’ai vraiment aimé ce tome. Il a même réussi à me rendre émotive. V.E. Schwab est décidément un « must read » car je ne suis jamais déçue avec ces romans.

Bonne lecture,
Kat

Note : 5 sur 5.
Pour se le procurer : Indigo, Les libraires

Un commentaire sur “Chronique | A Conjuring of Light (Shades of Magic #3) par V.E. Schwab

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s